Une agriculture à structure paysanne très attachée à l’animal et à l’environnement

La Suisse chérit une agriculture durable et, dans la comparaison internationale, à petite échelle. La structure des quelque 53 000 exploitations est généralement paysanne et familiale, avec un attachement fort et responsable à l’égard de l’animal et de l’environnement. Notre agriculture et notre économie de la viande représentent une importante branche économique. Elles sont essentielles à la fois pour l’autosuffisance du pays ainsi que pour le maintien et l’entretien de la culture et du paysage.

Une filière viande importante sur le plan économique

Notre agriculture compte près de 155 000 employés et 134 000 travaillent dans des secteurs dépendant directement ou indirectement de la détention d’animaux de rente. En 2016, la consommation de viande s’élevait à 51 kilogrammes par habitant en Suisse, dont quatre cinquièmes provenaient de notre pays. Selon le Rapport agricole 2016 de l’Office fédéral de l’agriculture OFAG, la valeur de production de la viande s’élevait en 2015 à près de 2,6 milliards de francs et représentait ainsi un peu plus d’un quart de l’ensemble de la valeur de la production agricole.

Chez nous, 98% des surfaces agricoles sont exploitées selon les prestations écologiques requises PER. Celles-ci fixent non seulement des standards pour une agriculture écologique, mais encouragent aussi une détention animale respectueuse des animaux.

«Conformément à une étude représentative réalisée en Suisse en 2016 par l’institut de recherche Dichter Research AG, près de 80% des personnes interrogées âgées de 20 à 60 ans mangent de la viande chaque jour ou plusieurs fois par semaine. Seuls 4% ont indiqué renoncer totalement à la viande.»

Beatrice Rudolf, Dichter Research AG, directrice

Télécharger la broschureRetour au sommaire