Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse

La sécurité tout au long de la chaîne alimentaire ne va pas de soi. Malgré la propagation d'épizooties à travers le monde et l'apparition de cas de maladie isolés également dans notre pays, la Suisse est exempte de toute épizootie hautement contagieuse grâce à une «stratégie Santé animale» très clairvoyante. En collaboration avec le nouvel Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, Proviande informe sur la manière dont autorités et producteurs anticipent les risques et garantissent des produits carnés sûrs grâce à des efforts communs.

Gestion des facteurs de risque dans la filière viande

La filière suisse de la viande investit beaucoup dans la sécurité alimentaire dans son propre intérêt. La sécurité alimentaire est surveillée dans l'esprit d'un contrôle des processus de l'étable à l'assiette. Grâce à des efforts déployés en commun par les autorités et les producteurs, des mesures coordonnées et une traçabilité conséquente à tous les niveaux veillent chez nous à un maximum de sécurité. Cette démarche porte ses fruits. «La sécurité est la condition préalable à une production durable et rentable. Les messages négatifs émanant de la production ou les épizooties qui se propagent mettent à mal non seulement la confiance des consommateurs, mais ils causent aussi des dommages économiques considérables», déclare Peter Christen, ancien responsable Classification et marchés chez Proviande.

Stratégie Santé animale très clairvoyante

Des animaux en bonne santé sont la principale condition préalable à l'obtention de produits carnés sûrs. La Suisse se situe à un niveau particulièrement élevé dans ce domaine. L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV est en première ligne au niveau de la Confédération et travaille autour de différents piliers stratégiques comme la prévention, la mise en œuvre et la surveillance. L'intense trafic international des animaux et des marchandises ainsi que les nouvelles conditions climatiques placent l'Office devant de nouveaux défis. Actuellement, il ne perd pas de vue la peste porcine africaine qui se propage activement en Europe de l'Est et qui doit faire l'objet d'une surveillance critique et d'un accompagnement préventif.

En parallèle, l'OSAV lutte avec les autorités cantonales contre des maladies animales se déclarant de manière isolée, et veille à ce que cellesci ne reviennent pas. Les mesures montrent leur efficacité: «Malgré des incidents isolés comme les cas de tuberculose bovine, la Suisse est reconnue comme étant exempte d'épizooties hautement contagieuses. Telle est la récompense des parties prenantes tout au long de la chaîne alimentaire. Les agriculteurs jouent en l'occurrence un rôle important en prévenant les maladies liées à la détention avec une détention et un affouragement conformes aux besoins des espèces, et en renforçant les défenses immunitaires des animaux», souligne Lukas Perler, directeur de la section Prévention des crises et lutte contre les épizooties de l'OSAV.

Des contrôles du trafic des animaux permettent une traçabilité sans faille

En Suisse, l'état de santé des animaux de rente est en permanence saisi, documenté et contrôlé par des vétérinaires officiels avec des échantillons tenant compte des risques. Le contrôle du trafic des animaux est valable pour tous les ruminants et chevaux détenus en Suisse. Toutes les exploitations et tous les cheptels concernés sont saisis, et chaque animal est marqué et enregistré dès sa naissance avec une marque auriculaire ou une puce. La traçabilité que ce système permet à tous les niveaux de fabrication, de transformation et de distribution est une caractéristique essentielle du contrôle de la qualité et offre une preuve sûre de la provenance des animaux.

Contrôles complets et déclaration transparente

La production de denrées alimentaires est soumise à des lois sévères. L'abattage d'animaux compte parmi les domaines les plus réglementés. Les exigences élevées posées au personnel, à l'hygiène, à l'infrastructure et à la santé des animaux de boucherie sont surveillées et contrôlées en permanence par des autorités indépendantes. La législation sur les denrées alimentaires définit par ailleurs clairement les informations qui sont nécessaires au niveau de la viande et des produits carnés. Ces informations contiennent la provenance, la composition, la valeur nutritive, les conditions et la durée de conservation des produits, ainsi que l'origine des matières premières, tout cela dans le but d'offrir au consommateur une transparence et une sécurité maximales. Ces sévères prescriptions apportent par ailleurs une importante contribution à la protection de la santé et contre la tromperie.

«Les consommatrices et consommateurs suisses peuvent constamment se fier à des produits sûrs et de la plus grande qualité», assure Peter Christen. Mais pour un plaisir sans limite, la manipulation correcte et hygiénique de la viande et des produits carnés est également très importante.

Liens

Législation en rapport avec la sécurité alimentaire et divers objets usuelsCompétences dans l’ensemble de la filière alimentaireContrôle des denrées alimentaires en SuisseUnité fédérale pour la filière alimentaire (UFAL)Production primaire de viande: détention, alimentation et santé des animauxDenrées alimentaires d'origine animaleInstitution de médiation Viande

Documents

Notice d'information (Factsheet) (pdf, 94 KB) Exposé de Peter Christen, Proviande, Posieux, 29 janvier 2014 (pdf, 2 MB) Exposé de Dr. Lukas Perler, OSAV, Posieux, 29 janvier 2014 (pdf, 655 KB) Stratégie Santé animale en Suisse 2010+, OSAV (pdf, 2 MB) Ordonnance sur les denrées alimentaires d’origine animale, DFI, 2014 (pdf, 255 KB) La traçabilité dans l’exemple de la viande bovine (pdf, 251 KB) Conservation et préparation de la viande, OSAV (pdf, 1 MB) Règles d'hygiène pour la préparation de la fondue chinoise, OSAV (pdf, 38 KB) Hygiène et cuisson au barbecue, OSAV (pdf, 115 KB) Campylobacter, viande et hygiène (pdf, 598 KB) Tableau des durées de congélation pour la viande (pdf, 88 KB)