«Lady's Cut»


«Lady’s Cut»
«Lady’s Cut» – ou comment vendre plus grâce à un morceau de viande plus petit

Pour­quoi pro­po­ser tou­jours une seule taille pour un même mor­ceau de viande? Un grand nombre de res­tau­rants dis­sé­mi­nés aux quatre coins de Suisse pro­posent des en­tre­côtes non seule­ment dans les tailles et poids stan­dards de 180 à 200 grammes, mais ils per­mettent aussi à leurs clients de choi­sir parmi une sé­lec­tion de mor­ceaux plus ou moins gros.

Ou comment vendre plus grâce à un morceau de viande plus petit

La version plus petite qui passe souvent par le passe-plat est la «Lady’s Cut». Avec un morceau adapté à l’appétit des femmes pour la viande, on peut inciter davantage de clients à commander de la viande – et cela est bon pour le chiffre d’affaires par client.

Bruno Loosli, qui officie comme directeur d’exploitation des restaurants Mövenpick en Suisse et en Allemagne et qui dirige également les célèbres Beef Clubs de Zurich et Wolfsburg, nous a confié encore plus de choses sur le sujet. «Nous tirons le Lady’s Cut du Ribeye, qui mûrit à l’os, est servi entier, et qui s’appelle alors Business Cut. Il y a des hommes qui aimeraient manger un petit morceau de viande, mais ils ne sauraient commander ce qui n’est conçu que pour les femmes. Le Business Cut est un morceau de viande de 140 g qui coûte 45.80 CHF, et le Gentleman’s Cut coûte 59.80 CHF pour un poids de 240 g. Les clients commandent à peu près autant les deux tailles. Par ailleurs: nous misons actuellement sur la viande suisse, et en particulier sur le label Finest Swiss Beef de Bell. Mais ce n’est malheureusement pas moins cher! Et ce en raison d’une qualité équivalente, comme l’ont montré des tests approfondis de cette qualité.»