La concurrence alimentaire

Les viandes produites presque exclusivement avec des produits agricoles (céréales, soja) peuvent, jusqu’à un certain point, entrer en concurrence avec les besoins humains en aliments d’origine végétale. En revanche, leurs précieuses protéines viennent compléter l’alimentation humaine, permettant ainsi à une part croissante de la population mondiale de se nourrir de façon équilibrée. Par ailleurs, les animaux de rente peuvent valoriser de précieux sous-produits issus de la mouture des céréales destinées à la consommation humaine.

L’une des nombreuses possibilités d’utilisation

La concurrence alimentaire est aussi un problème économique (pouvoir d’achat!). La production de viande n’est que l’une des nombreuses possibilités d’utilisation de ces céréales ou des surfaces sur lesquelles elles sont cultivées. De nos jours, dans les pays industrialisés, une partie importante des terres arables est utilisée pour produire de l’énergie; par ailleurs, dans les pays riches, une part considérable des aliments finit à la poubelle (gaspillage alimentaire, ou «food waste»). D’après une étude de la FAO, le volume total de ces déchets dans le monde représente 120 à 300 kg par personne selon les régions.