Pour une bonne raison - viande suisse

La Suisse offre les meilleures conditions pour permettre aux paysans et aux producteurs de viande de travailler dans le respect des animaux et de l'environnement. Et c'est ce qui fait que la viande suisse est plus durable et plus écologique que la viande importée.

Surface utile durable

Un peu plus des 2/3 de la surface agricole utile sont des herbages qui servent à la détention des animaux. Ceux-ci sont souvent si pentus ou si hauts qu'il est impossible de les utiliser pour les grandes cultures ou l'arboriculture. Les ruminants, en revanche, peuvent se nourrir du fourrage grossier dans les prés et prairies de montagne – et nous pouvons ensuite produire à partir de là des denrées alimentaires de grande qualité comme du fromage et de la viande.

Faible consommation d'eau fraîche

Grâce aux grandes quantités de précipitations qui tombent en Suisse, nous pouvons pratiquement renoncer à une irrigation artificielle des prés et pâturages. Tandis que partout dans le monde, l'agriculture consomme environ 70% de l'ensemble de l'eau fraîche, ce chiffre ne s'élève qu'à 2% en Suisse.

Une nourriture adaptée aux espèces

Les animaux suisses reçoivent une nourriture sévèrement contrôlée, conforme aux exigences des espèces et respectueuse de l'environnement. On donne notamment aux ruminants principalement du fourrage grossier – c'est-à-dire de l'herbe et du foin – et proportionnellement peu d'aliments concentrés. La nourriture des animaux ne contient ni organismes génétiquement modifiés ni farines animales. L'utilisation d'hormones et d'antibiotiques dans le but d'obtenir de meilleurs rendements est strictement interdite.

Faible proportion de nourriture importée

En Suisse, nous produisons nous-mêmes 86% de la nourriture des animaux. Seulement 14% sont importés. En l'occurrence, il s'agit surtout de soja, dont 93% proviennent d'une production durable certifiée.

Des lois strictes pour la protection des animaux

La Suisse dispose de l'une des lois sur la protection des animaux les plus strictes au monde. Celle-ci veille à ce que les bêtes soient nourries conformément aux exigences de chaque espèce, et qu'elles soient détenues dans le plus grand respect des animaux. Elle prescrit par exemple que le temps de trajet pour les transports d'animaux n'excède pas les 6 heures. En comparaison: dans l'UE, on autorise des temps de transport pouvant atteindre 24 heures pour les porcs.

Mesures volontaires

Une grande partie des exploitations agricoles suisses participe aux programmes volontaires SRPA (Sorties Régulières en Plein Air) et SST (Systèmes de Stabulation particulièrement respectueux des animaux).

Une documentation complète

La viande suisse est synonyme de sécurité et de qualité. Son cheminement complet peut être facilement retracé de l'assiette jusqu'à la ferme.