Détention d’animaux

Stabulation et sorties respectueuses des animaux

La viande suisse mérite une totale confiance, car le standard en matière de détention est très élevé. Il n’y a rien d’étonnant à cela, le rapport aux animaux étant en effet étroit dans les exploitations familiales. L’Etat encourage en outre la détention responsable, p. ex. au travers des programmes «Systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux» (SST) ou «Sorties régulières en plein air d’animaux de rente» (SRPA). Plus de trois quarts (75,3%) des animaux de rente participent au programme «SRPA» et plus de la moitié (55,6%) au programme «SST» (2015). L’engagement des paysans est payant: les animaux sont en meilleure santé, leur viande est excellente. Les programmes des labels les plus divers formulent des exigences supplémentaires à l’égard de la détention et de l’alimentation des animaux.

Exemple de la volaille

94,1% des poulets indigènes sont détenus selon les normes SST. Celles-ci préconisent par exemple pour les poulets d’engraissement des dortoirs surélevés et un accès constant durant la journée à une aire à climat extérieur protégé.

Des lois strictes sur la protection des animaux

En plus des efforts facultatifs, il existe des lois et des directives rigoureuses concernant une détention respectueuse des espèces. Les animaux sont détenus dans le respect de leurs besoins: les veaux vivent ainsi sans être attachés jusqu’à l’âge d’environ quatre mois et avec un libre accès à l’eau et au fourrage grossier. 81.2% de nos génisses et de nos vaches sortent régulièrement en plein air (2015). Les volailles peuvent évoluer à l’extérieur ou, au moins, en jardin d’hiver et les alpages accueillent également des porcs. Des contrôles indépendants garantissent ces qualités.

La Suisse possède la loi sur les transports d’animaux la plus sévère qui soit, et seuls les temps de transport courts sont autorisés.

Un compromis

La protection des animaux est un objectif public et politique basé sur des normes éthiques. La portée des mesures de protection des animaux est toujours le résultat d’un compromis entre les intérêts économiques et la protection. La législation suisse en matière de protection des animaux a fait l’objet d’une révision complète en 2008.  Celle-ci tient particulièrement compte des efforts faits en matière de renforcement, de simplification et d’égalité des échelons, ainsi que – désormais – en matière d’information et de formation.

Le souci d’agir de façon écologique ne doit pas avoir un impact négatif sur le niveau très élevé du bien-être animal en Suisse. Une détention respectueuse des animaux offrant des sorties en plein air accroissent les émissions d’ammoniac. Malgré ce-la, l’agriculture suisse voit son avenir dans une détention particulièrement respectueuse des animaux.

Brochure "Du..."

Commander des brochures:

Brochure "Viande de porc suisse"

Brochure "La viande du veau suisse"